ceramic diary, 2012/2014
ceramique, 366 piéces, L300cm x H350cm

Depuis 1er Janvier 2012 je dessine et réalise une pièce de 
céramique par jour. 
Au japon traditionnellement la culture est souvent considérée 
comme de “l’échange”. La communication ou la relation hu- 
maine peut être considérée comme de l’art. 
Dans la cérémonie du thé au Japon on le prépare devant les 
invités et à chaque occasion on met des fleurs que l’on choisi, 
on sélectionne avec attention le bol. 
La personne qui reçoit les invités changera le thème à chaque 
occasion en rapport avec la saison, le printemps, l’été, 
l’automne, l’hiver. 
Mais à présent nous vivons dans un temps différent à chaque 
jour qui passe. 
Pour ne pas oublier les moments présent avec ce changement 
du temps... la rencontre, le paysage, les sensations de chaque 
jour. 
J’ai décidé de concevoir une pièce de céramique par jour, 
comme si j’écrivais un journal... 
Le 11 Mars 2011, il y a eu un grand tremblement de terre au 
Japon, beaucoup de choses sont cassé (comme des objets d’art 
ou d’ artisanat des régions) 
Avec le temps on va les réparer... 
Les blessures laissées par ces mémoires auront besoin 
d’encore plus de temps... et depuis cet événement j’ai eu 
l’idée de réaliser ce projet de “céramique diary”

Asamï Nishimura

セラミックダイアリー

震災から一年弱、2012年から毎日ひとつの焼き物のデザイン画を描きはじめた。

日本では昔から、人間と人間の交流が文化であり、交流の場が美術になるということがある。
日本の茶道では、お茶会ごとに主人が客を招いき、花を生け、茶碗をえらび、お茶を立てる、
季節ごとにテーマを変えお客として来てくれた人をもてなす。
季節、春夏秋冬と大きく4つに分けられるけれども、一日一日もまた別の時間を生きている。

忘れないように日々の小さな変化や新しい時間、出会い、風景、感覚を日記を描くようにひとつの焼き物の作品として残すことにした。

2011年には大きな地震が日本を襲ったわけですが、たくさんのものが壊れてしまいました。
壊れてしまったものは時間をかけて直してゆくわけですが、
記憶の傷はそれよりもっと時間がかかる事だと思うのです。

西村麻美


image :Takeshi Sugiura

index