FANA, 2016
Fleurs, Ballons, Dimension Variable, Galerie Yukiko Kawase, Pôle Simon Lefranc, Paris, France
FANA est une performance/installation in-situ et improvisée, totalement éphémère et participative. La fleur s'appelle HANA en japonais. L'étude linguistique montre que dans l’ère antique, le même mot s'est prononcé autrement plutôt comme FANA. Tout un coup, sa résonance exotique et non familière nous emmènent à l'heure lointaine. En effet, la fleur étant la forme transitoire entre le début et la fin, elle est crue à l'époque comme étant un passager entre la pile et la face. Nous allons songer sur la beauté des fleurs en tant qu'aboutissement, départ, et voire même séparation.

video FANA

index