la cerise sur le gâteau
2008, Grand Palais, Force de l'art02, Paris
Il y a seulement une "cerise" sur le gâteau. Ce n'est pas la même chose que les cerises dans la bouteille de sirop. La valeur de cette cerise est comme celle du gâteau, peut être même plus que le gâteau... si cette cerise est la seule.
Dans ce travail, dès le départ la cerise va grandir petit à petit. puis elle va commencer à s'élever doucement, de plus en plus haut et loin jusqu'à disparaître complétement dans le ciel. Notre désir et admiration auront disparu. Personne ne pourra plus l'obtenir, mais simplement, et seulement regarder au loin pour se résigner. Quand la cerise a entièrement disparue nous commençons à partager le gâteau... sans la "cerise".
photo : Qu Wang Fei

index